Les ponts de Paris

Pont Alexandre III

Les ponts de Paris font partie intégrante du paysage et du patrimoine historique parisien. Certains ponts sont empruntés chaque jour et attirent chaque année de nombreux visiteurs comme le pont de l’Alma depuis la disparition de la Princesse Diana ou encore le pont des Arts, construit sous Napoléon et reliant le musée du Louvre à l’Institut de France, devenu célèbre par les amoureux souhaitant sceller leur amour par un cadenas accroché au pont, d’autres sont moins connus, mais tous ont une histoire. Ils ont vu défiler des millions de personnes venus du monde entier au fil des siècles. Certains sont de véritables témoins de l’histoire de France, tandis que d’autres, plus récents, arborent une architecture moderne comme le pont Bir Hakeim surmonté d’un viaduc métallique permettant au métro de la ligne 6 de passer. On compte 37 ponts aujourd’hui qui traversent la Seine et permettent de passer de la rive gauche à la rive droite, à pied, en voiture ou en train. De jour comme de nuit, ils participent au charme de la ville.

Quels sont les ponts de Paris qui traversent la Seine ?

Les ponts de la Ville Lumière ont été créés pour permettre aux usagers de passer d’une rive à l’autre puisque la Seine coupe Paris en deux sur près de 13 kilomètres. Au fil des siècles, de nouveaux ponts ont vu le jour nous permettant d’en totaliser aujourd’hui 37 ponts qui enjambent la Seine :

  • Le pont Amont
  • Le pont National
  • Le pont de Tolbiac
  • La passerelle Simone de Beauvoir
  • Le pont de Bercy
  • Le pont Charles de Gaulle
  • Le viaduc d’Austerlitz
  • Le pont d’Austerlitz
  • Le pont de Sully
  • Le pont de la Tournelle
  • Le pont Marie
  • Le pont Saint Louis
  • Le pont de l’Archevêché
  • Le pont au Double
  • Le pont d’Arcole
  • Le petit pont Cardinal Lustiger
  • Le pont Notre Dame
  • Le pont Saint Michel
  • Le pont au Change
  • Le pont Neuf
  • Le pont des Arts
  • Le pont du Carrousel
  • Le pont Royal
  • La passerelle Léopold Sédar Senghor
  • Le pont de la Concorde
  • Le pont Alexandre III
  • Le pont des Invalides
  • Le pont de l’Alma
  • La passerelle Debilly
  • Le pont d’Iéna
  • Le pont de Bir Hakeim
  • Le pont Rouelle
  • Le pont de Grenelle
  • Le pont Mirabeau
  • Le pont du Garigliano
  • Le pont Aval

Vous pourrez les admirer lors d’une balade à pied dans la ville, mais il vous faudra marcher des kilomètres pour en observer une partie. Pour vivre une expérience inoubliable à la découverte des ponts de Paris, optez pour un déjeuner croisière sur la Seine. Vous pourrez ainsi obtenir une vision différente de ces monuments et les voir sous leur meilleur jour, de quoi faire de superbes clichés !

Les ponts de la capitale : d’hier à aujourd’hui

L’histoire des ponts de Paris est liée à celle de la capitale et de son peuple. D’abord siège de la tribu des Parisii puis des Romains, Paris s’est construite autour de l’île de la Cité. Au temps des Vikings, seuls deux ponts reliaient l’île à la ville : le Grand pont et le Petit pont. Détruit puis reconstruit en 1850, seul le Petit pont a subsisté. On le connaît aujourd’hui sous le nom petit pont Cardinal Lustiger, le plus petit pont de la capitale. Au Moyen-âge, différents ponts furent bâtis afin de faciliter les échanges et de renforcer le commerce fluvial. Le poids des passages, des demeures, crues et incendies ont eu raison de ces ouvrages parisiens dont il ne reste plus rien aujourd’hui, si ce n’est le nom ou l’emplacement.

Pont Neuf
Pont Neuf

La construction des ponts de Paris tels qu’on les connaît aujourd’hui débute en 1578 avec le pont Neuf, le plus ancien, achevé en 1607. À l’époque, un pont sans habitation et doté de trottoirs c’était une nouveauté, d’où le nom de Pont Neuf. Au XVIIème siècle, pour répondre à l’urbanisation de l’île Saint Louis, la construction du pont Marie est ordonnée.

Sous Louis XIV, le pont Royal voit le jour. Reliant le quai Anatole France et le quai François Mitterrand et le jardin des Tuileries, il était à l’époque un haut lieu de fête. Une centaine d’années plus tard, Louis XVI interdit la construction d’habitations sur les ponts afin d’en assurer leur sécurité. Au moment de la Révolution française, le pont de la Concorde est bâti avec les pierres de la Bastille démolie, entre le quai des Tuileries (place de la Concorde) et le quai d’Orsay. Aujourd’hui, c’est le pont qui supporte le plus de trafic.

Au XIXème siècle, les ponts moyenâgeux en bois sont reconstruits en pierre pour plus de résistance : le pont de Sully, le pont Mirabeau… Le pont Alexandre III, entre le 7ème arrondissement l’esplanade des Invalides et le quai d’Orsay et le 8ème arrondissement vers le Petit Palais et le Grand Palais, fut inauguré en 1900 à l’occasion de l’Exposition Universelle.

Nous avons hâte de vous retrouver.

Réservez dès à présent votre prochain événement à bord de nos bateaux.